Aller au menuAller au contenu

Archives

Lundi 23 SBVI

Une nouvelle semaine s’ouvre, nous poursuivons notre route vers la résurrection...

Bonjour chers amis

Une nouvelle semaine s’ouvre, nous poursuivons notre route vers la résurrection, j’en suis convaincu et vous aussi ! Comme cet aveugle, nous devons garder cela et ne pas en douter.

Les héros de notre quotidien sont sur le pont et nous donnent d’apprécier chacun, le confinement et surtout les soignants, les chercheurs, les routiers et gendarmes. beaucoup d’autres encore. Osons respecter les consignes qui nous sont données.et pensons à eux. 


Aujourd’hui, trois choses importantes :

1 - Je continue d’améliorer notre listing paroissial. Je dispose à ce jour de trois grandes listes d’envoi. Merci d’y contribuer en me communiquant de nouvelles adresses. Je vous délègue le côté TELEPHONE, et vous prie de faire travailler vos carnets d’adresses. Ne manquons pas d’attention aux familles éplorées autour de nous. 

2 - Prier ce jour votre chapelet entier ou une ou deux dizaines selon vos affinités avec Marie, aux intentions de tous ceux qui ont perdu leur emploi avec l’épidémie.

3 - Il nous faudra nous organiser pour impérativement sonner toutes nos cloches le mercredi prochain à 19h30. Je sais qu’il est devenu difficile et compliqué de continuer d’ouvrir et de fermer les  églises. J’invite ceux qui ne le pourront pas à me le faire savoir afin que nous puissions nous organiser pour ne pas manquer ce rendez-vous avec tous les chrétiens de France.

Je partage avec vous une trouvaille ci-dessous ... vous la connaissez sans doute cette prière ! « Je reste à la maison »   

Prenons soin de nous, prenons soin les uns des autres.

Bonne journée

Père J Jacques


 

 

JE RESTE À LA MAISON, SEIGNEUR !

 Je reste à la maison Seigneur !

Et aujourd’hui, je m’en rends compte

Tu m’as appris cela

Demeurant obéissant au Père

Pendant trente ans dans la maison de Nazareth

En attente de la grande mission.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans l’atelier de Joseph

Ton gardien et le mien

 J’apprends à travailler, à obéir,

Pour arrondir les angles de ma vie

Et te préparer une œuvre d’art.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je sais que je ne suis pas seul(e)

Parce que Marie comme toute mère

Est dans la pièce à côté entrain de faire des corvées

Et de préparer le déjeuner

Pour nous tous, la famille de Dieu.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je le fais de manière responsable pour mon propre bien

Pour la santé de ma ville, de mes proches

Et pour le bien de mon frère

Que tu as mis à côté de moi

Me demandant de m’en occuper.

Dans le jardin de la vie.

 

Je reste à la maison,  Seigneur !

Et dans le silence de Nazareth je m’engage à prier à lire,

Étudier méditer

Être utile pour les petits travaux

Afin de rendre notre maison plus belle et plus accueillante.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et le matin je te remercie

Pour le nouveau jour que tu me donnes

En essayant de ne pas le gâcher

Et l’accueillir avec émerveillement

Comme un cadeau, une surprise de Pâques.

 

Je reste à la maison,  Seigneur !

Et à midi je recevrai la salutation de l’Ange,

Je me rendrai utile pour l’amour

En communion avec toi

Qui t’es fait chair pour habiter parmi nous.

Et fatigué par le voyage

Assoiffé, je te rencontrerai

Au puits de Jacob

Et assoiffé d’amour sur la Croix.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et si le soir me prend la mélancolie

Je t’invoquerai comme les disciples d’Emmaüs :

Reste avec nous le soir est arrivé

Et le soleil se couche.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans la nuit

En communion de prières avec les nombreux malades

Et les personnes seules

J’attendrai l’aurore pour chanter à nouveau ta miséricorde

Et dire à tout le monde, que

Dans les tempêtes

Tu as été mon refuge.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je ne me sens pas seul et abandonné

Parce que tu  me l’as dit :

Je suis avec vous tous les jours.

Oui, et surtout en ces jours

De confusion, O Seigneur

Dans lesquels, si ma présence n’est pas nécessaire

Je vais atteindre chacun, uniquement avec les ailes de la prière.


AMEN